Rechercher
  • Francine Desroches

Poème du premier confinement : l'Absence.

L’Absence,


Tu es si présent, je te vois là,

Puis là, puis comme ça,

Tu me fais de la peine, tu me fais rire,

Je te vois marcher, te retourner furtivement mais toujours tu regardes ailleurs,

Je te vois, mais est-ce que tu me vois, tu es si présent tu dois me voir,

un peu, ou sentir ma présence. Tu ne me quittes jamais , je te suis fidèle,

Et pourquoi tu me marques autant ?

Tu es si présent et en même temps tu me manques,

Un je ne sais quoi, tout est confus, ç’est un détail de toi qui me manque ou peut-être tout à la fois,

Un rien ou peut-être un empire, c’est dingue cette emprise que tu as sur moi.

Et puis rien ne me manque finalement, puisque cela ne sert à rien.

J’ai beau essayé de t’oublier tu continues à me courir après,

Tu dois me manquer ou puis-je imaginer que ce serait l’inverse ?

Des fois j’ai mal, très mal au ventre, c’est pas normal,

Tu es si présent mais en même temps si absent,

Tu ne reviendras jamais.


Challenge du 1er confinement, l'auteur qui ne manque pas de talent, souhaite garder l'anonymat.

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout